Optimale

Le meilleur du cinéma gay et lesbien

  • Mon panier
    Parnier vide
Les Faux Monnayeurs
Langues : Français (Canadien)
Audio : Dolby Stéréo
Format d'image : 16/9
Bonus : Bande-Annonce, Catalogue Optimale
Genre : Comédie Dramatique
Durée : 120 min
Nombre de disques : 1

Vous aimerez aussi...

  • The Strip

    14,99€
  • Loin de Sunset Boulevard

    9,99€
  • Scream Boyz

    9,99€
  • Fiesta

    9,99€

Les Faux Monnayeurs

14,99€

« Une vraie réussite » Télérama

« Une excellente adaptation du sulfureux roman d’André Gide » L’Express



Dans l’agitation de l’entre-deux guerres, alors que Bernard, étudiant parisien de 17 ans s’apprête à passer son baccalauréat, il apprend qu’il est né d’une liaison extra-conjugale.

Cette révélation bouleverse la vie de son foyer. Il en profite pour fuir et se réfugie chez son ami Olivier. Ce dernier est amoureux de son oncle, Edouard, écrivain de 40 ans environ.

Bernard sympathise avec lui et devient le secrétaire de l’écrivain. Jaloux, Olivier s’abandonne dans les bras de Robert de Passavant, un écrivain homosexuel malhonnête et médisant.

Sous l’influence de son amant, Olivier va changer d’attitude à l’égard de ses amis…



LES FAUX MONNAYEURS par optimalefr




L'avis d'Optimale

Faire passer à l'écran le roman de Gide (paru en 1925) semblait relever du pari impossible. Certains réalisateurs comme Luigi Comencini ou Marc Allégret, cinéaste et ami de Gide, avait, en vain, fait une tentative.

Benoît Jacquot, obsédé par ce roman depuis sa jeunesse a franchi le pas avec succès.

La mise en scène est sûre, élégante, et en retenant des comédiens plus jeunes encore que les protagonistes qu'ils sont censés jouer, il souligne encore la vulnérabilité de ces êtres qui font leurs débuts dans un monde qui commence à vieillir.

Mention particulière à Melvil Poupaud, qui campe Édouard, l'alter ego de Gide, avec une intensité, une concentration extrêmement séduisante.

L'entreprise était périlleuse, mais Jacquot, cinéaste du trouble, du désir et de l'apprentissage s'en est remarquablement tiré.

Photos du film